aeration veranda

Comment bien aérer sa véranda ?

Lieu de vie de plus en plus favorisé par les Français, la véranda n’est plus aujourd’hui une simple annexe estivale du logement, mais bien un élément avec lequel compose l’architecte, assurant luminosité et ouverture sur l’extérieur. Ainsi, afin d’assurer un bien-être optimal dans votre véranda, il est essentiel de disposer d’une ventilation adaptée. Vérancial explicite pour vous la notion de ventilation de la véranda...

Aération : une nécessité vitale pour une véranda saine et agréable

En respirant, nous consommons de l’oxygène, qui, une fois rejeté de l’organisme, prend la forme de dioxyde de carbone et d’eau (sous forme gazeuse). Raréfiant l’air en oxygène, la respiration est également responsable d’un effet de réchauffement de l’air, qui, associé à la chaleur corporelle, peut rapidement faire d’un espace clos un lieu désagréable, dont la chaleur et l’humidité favorisent la formation de moisissures, champignons, et autre proliférations bactériennes.
Ainsi, le renouvellement de l’air dans la véranda est essentiel, autant pour des questions de bien-être, mais également pour garantir dans le logement un air sain et une meilleure durabilité des lieux notamment au niveau des jointures.

Quelle solution adopter ?

Si les types de vérandas et matériaux utilisés évoluent sans cesse, les systèmes d’aération et de ventilation sont eux aussi en constante amélioration. De plus en plus efficaces et surtout de plus en plus discrets, ils peuvent prendre la forme de grilles encastrées à même la structure de la véranda, appelés aérateurs statiques, ou encore de traditionnelles bouches d’aération, généralement placées discrètement pour ne pas dénaturer l’équilibre visuel de la pièce. La technologie aidant, ces systèmes sont gérés automatiquement en fonction des informations relevées par le thermostat.
Notons enfin que l’air chaud étant plus léger que l’air froid, il aura tendance à monter dans la pièce. Ainsi, il est primordial de créer un chemin de renouvellement d’air à travers une ouverture proche de la base de la véranda, permettant l’apport en air frais et nouveau, et une ouverture située en hauteur, facilitant l’évacuation de l’air chaud. Pour information, une pièce de 20m² nécessite une ouverture d’aération d’environ 1 m de long.